Untitled Document
Untitled Document
Pesticides à faible risque d’origine biologique : Un outil supplémentaire pour les agriculteurs

« Les pesticides à faible risque d’origine biologique peuvent être un outil supplémentaire à disposition des agriculteurs sous réserve de leur efficacité. Il faut donc investir dans la recherche et l’innovation sur ces produits et faciliter l’accès au marché de nouvelles substances », a déclaré Angélique Delahaye en amont d’un vote d’une résolution sur le sujet, aujourd’hui en session plénière du parlement européen.

« En ce sens, il est absolument nécessaire de simplifier les procédures actuelles, qui représentent de véritables obstacles en terme économiques pour les fabricants », a déclaré Angélique Delahaye.

« Toutefois, faciliter l’accès au marché de nouvelles substances ne doit pas conduire à diminuer les analyses de risques effectuées sur ces produits. Il faut toujours garantir en premier lieu la santé et la sécurité des consommateurs comme des utilisateurs : agriculteurs ou jardiniers amateurs. Je me suis d’ailleurs opposée à une autorisation ad vitam aeternam. Biologique n’est pas synonyme de sans risque. C’est la nature qui a créé les poisons les plus violents », a conclu la députée européenne.

 
Untitled Document