Untitled Document
Untitled Document
CETA, l’heure de vérité

« Par le vote d’aujourd’hui, les eurodéputés ont su faire primer la défense des intérêts européens sur les fantasmes, et contrecarrer les manipulations orchestrées par les opposants au CETA. C’est une satisfaction et un soulagement », ont déclaré Tokia Saïfi et Franck Proust.

« Le CETA va prochainement pouvoir entrer en vigueur de manière provisoire. D’ici quelques semaines, la reconnaissance des Indications Géographiques Protégées, un meilleur accès aux marchés publics canadiens et la suppression de droits de douane vont être appliqués ».

« Malgré ces avancées indéniables, de nombreuses contrevérités ont jalonné les négociations et ont chaque fois repoussé un peu plus les limites de l’imaginaire. Poulet au chlore, bœuf aux hormones, fin des services publics, atteinte même aux droits de l’Homme, tous ces slogans et ces « faits alternatifs » visaient à frapper les esprits et à passer sous silence les opportunités que représente cet accord pour la croissance européenne », ont ajouté les députés.

« A la veille de la venue de Justin Trudeau, c’est un signal fort pour notre économie et notre modèle de société. Nous voulons bâtir des relations solides avec des alliés sûrs pour nous prémunir des dangers d’un monde de plus en plus incertain. »
« Ce vote n’est pas un blanc-seing. Nous resterons vigilants aux conditions concrètes d’application de l’accord, en particulier pour la filière bovine, et nous serons intraitables sur l’activation des clauses de sauvegarde », ont conclu Tokia Saïfi et Franck Proust.

 
Untitled Document