Mars 2017  
 
Le Brexit est une opportunité pour relancer un projet européen cohérent et efficace !
 
-

« Enfin ! Les deux ans de négociations du contrat de divorce entre le Royaume-Uni et l’Union européenne vont débuter. Madame May souhaite un Brexit dur. Elle aura face à elle Michel Barnier, négociateur à la ligne de conduite ferme mais néanmoins pragmatique », a réagi Franck Proust (LR, Sud-ouest), Président de la délégation française du Groupe PPE, alors que Theresa May a activé l’article 50 du Traité de Lisbonne le 29 mars.

« Comme au poker, ces négociations feront l’objet de bluff. Et les Britanniques ont déjà commencé en évoquant leur « plan » de repli en cas d’échec des négociations. Cependant, le Brexit n’est pas un jeu car il impactera la vie de millions de personnes.

Pour l’avenir, le gouvernement Britannique a indiqué que le pays ne respectera pas les quatre libertés nécessaires à l’adhésion au marché unique. Pourtant, être ou ne pas en être : là est la question. « Out is out » et l’UE devra rappeler sans cesse au Royaume-Uni qu’il n’est pas possible de conserver les avantages de l’appartenance à l’Union quand on a décidé d’en sortir », a ajouté Franck Proust.

« Je suis convaincu que le Brexit éveillera les consciences de ceux qui croient que le repli sur soi est la voie du salut. Ce Royaume d’Outre-Manche, certainement désuni demain avec un référendum à venir en Ecosse, assumera difficilement les conséquences de l’isolement.

Ce divorce doit servir d’électrochoc à la France, à l’Allemagne et aux États qui souhaitent aller de l’avant. A l’heure où les 60 ans du Traité de Rome sont célébrés, l’Europe est à un tournant de son histoire. Face aux défis du XXIe siècle, bâtissons un continent performant et respecté dans le monde », a conclu Franck Proust.

> Lire le communiqué de presse sur le site internet de la délégation française du Groupe PPE