Avril - Mai 2017  
 
Gaspillage alimentaire : nous sommes tous responsables
 
-

« Un tiers des aliments destinés à la consommation humaine serait perdu ou gaspillé à l’échelle mondiale. Cette situation est inadmissible et nous devons apporter au problème du gaspillage une réponse européenne coordonnée », a expliqué Angélique Delahaye (LR, Auvergne-Centre-Limousin), le 16 mai, en amont du vote d’un rapport sur le sujet aujourd’hui en session plénière du Parlement européen.

Pour Angélique Delahaye : « cela passe entre autre par une meilleure information aux consommateurs ». À cet égard, Le rapport invite les autorités nationales et les parties prenantes à sensibiliser les citoyens au sujet des mentions « à consommer de préférence avant le » et « à consommer jusqu’au », ainsi que sur le caractère consommable des denrées alimentaires après la date de durabilité minimale. « En tant que consommateurs, nous sommes tous responsables. C’est dans nos poubelles que l’on retrouve la plus grande part du gaspillage » a précisé la députée européenne.

Angélique Delahaye propose également d’encourager le don des produits invendus à travers deux propositions : « une baisse, voire une suppression de la TVA sur ces produits et des conventions entre les acteurs économiques et les associations caritatives pour récupérer les invendus ».

En tant que maraichère, la lutte contre le gaspillage alimentaire est un thème auquel
Angélique Delahaye est particulièrement attachée : « tout le monde a un rôle à jouer afin de lutter contre ce problème. Nous devons repenser notre relation aux aliments et considérer la nourriture comme un bien commun à protéger ».

> Lire le communiqué de presse sur le site internet de la délégation française du Groupe PPE