Untitled Document
Untitled Document
Politique régionale : il est urgent de mettre en place une nouvelle stratégie européenne pour les régions ultrapériphériques

Aujourd’hui, les députés européens ont adopté, à une très large majorité, une résolution sur la promotion de la cohésion et du développement dans les régions ultrapériphériques (RUP).

Rapporteur pour le Groupe PPE, le député ultramarin Maurice Ponga s’est dit très satisfait de cette résolution "qui permet de faire un premier bilan de l’application de l’article 349 du TFUE et de préciser les positions du Parlement en vue de l’adoption par la Commission européenne d’une nouvelle stratégie pour les RUP avant la fin de cette année".

"Dans cette résolution, nous soulignons le soutien apporté par l’Union européenne aux RUP, tout en indiquant les besoins qui doivent être comblés, et nous insistons sur les atouts de nos régions" a indiqué Maurice Ponga. Ainsi, plusieurs recommandations concrètes dans différents domaines clés pour les RUP ont été adoptées.

"Tout d’abord, au niveau agricole, le Parlement appelle à maintenir le Programme d’options spécifiques à l’éloignement et à l’insularité (POSEI) et à porter une attention particulière à certaines filières, notamment celles de la banane et du sucre, et exhorte également la Commission européenne à mettre en œuvre ses recommandations adoptées le 27 avril dernier dans le cadre d’une résolution sur la gestion des flottes de pêche dans les RUP. Ensuite, au niveau du commerce international, le Parlement européen insiste sur la nécessité d’avoir des clauses de sauvegarde efficaces dans les accords commerciaux conclus avec des États tiers afin de protéger les producteurs ultramarins. Enfin, concernant la politique de cohésion, le Parlement européen appelle à maintenir, après 2020, les dispositifs spécifiques pour les RUP et à renforcer la flexibilité afin de mieux s’adapter à leurs spécificités" a expliqué le député européen.

Sur les politiques relatives à la recherche, à l’éducation, à l’environnement, à la compétitivité des entreprises, au transport ou encore aux télécommunications, le Parlement invite la Commission européenne à mieux prendre en compte les RUP afin d’assurer leur participation effective aux différents programmes.

"Il y a là des recommandations importantes pour répondre aux défis que nos régions ultrapériphériques doivent relever. Il est donc crucial que la Commission propose, avant la fin de l’année, des mesures concrètes pour y répondre", a conclu Maurice Ponga.

   
Untitled Document