Novembre 2017  
 
Sommet social : l’UE prouve qu’elle se préoccupe du bien-être des citoyens
 
-

« Enfin ! Les dirigeants européens doivent se sentir au pied du mur : le Parlement européen avance sur la construction de l’Europe sociale, à eux de suivre ! », ont déclaré Elisabeth Morin-Chartier (LR, Ouest), Anne Sander (LR, Est) et Jérôme Lavrilleux (Nord-ouest) à la veille du sommet social de Göteborg qui s’est tenu le 17 novembre.

« Ils s’engagent à soutenir le "Socle européen des droits sociaux" qui constituent, avec la révision de la Directive sur les travailleurs détachés que je mène, la base de l’Europe sociale. Les États membres auront ainsi un guide pour s’adapter aux mutations du monde du travail. Les travailleurs seront réellement protégés et les entreprises retrouveront une concurrence loyale » a poursuivi Elisabeth Morin-Chartier.

Les députés européens ont également salué l’engagement de la Commission européenne : « Elle va faire plusieurs propositions sur l’éducation, la culture et la mobilité des jeunes. Ces dimensions, trop souvent délaissées, sont pourtant fondamentales pour assurer l’entrée dans l’emploi, notamment pour les plus jeunes, mais aussi pour développer leur évolution professionnelle ultérieure ».

« À l’heure où l’euroscepticisme gangrène nos sociétés, le sommet social de
Göteborg est une chance unique pour les chefs d’États et de gouvernements, de même que pour les représentants des institutions européennes, d’envoyer le signal d’une Europe qui se préoccupe vraiment de ses citoyens, dans ce qui leur tient le plus à cœur : l’emploi ! J’espère de toutes mes forces que les dirigeants seront à la hauteur de l’engagement que nous menons au Parlement européen. », ont conclu Elisabeth Morin Chartier, Anne Sander et Jérôme Lavrilleux.

> Lire le communiqué de presse sur le site internet de la délégation française du Groupe PPE