Novembre 2017  
 
Vers un réseau européen de hubs pour la protection civile et la gestion des risques
 
-

« Alors que la Commission européenne, sous l’impulsion du Président Juncker et du Commissaire Stylianides, a présenté la semaine dernière des propositions concrètes pour renforcer la gestion des catastrophes par l’UE, je me réjouis du vote de cette Action préparatoire », a déclaré Franck Proust (LR, Sud-ouest), initiateur d’une Action préparatoire pour la création d’un « Réseau européen de hubs pour la protection civile et la gestion des risques, le 30 novembre.

« La Commission européenne a validé, sans réserve, le projet que je défends avec ferveur au Parlement européen depuis plusieurs mois maintenant. C’est donc une victoire au bénéfice de la protection civile européenne et au service, demain je le souhaite, de notre territoire !

En 2017, les catastrophes naturelles ont causé la mort de plus de 200 personnes et entraîné des dégâts considérables dans de nombreuses régions européennes. Nous avons trop souvent été dans la réaction, et non dans l’anticipation des risques, naturels notamment. La solidarité européenne, pour lutter efficacement contre les crises, doit passer par des actes forts : c’est ce que nous engageons aujourd’hui clairement.

Cette Action préparatoire apporte une pierre à l’édifice européen pour une protection civile et une gestion des risques renforcées. Elle sera dotée d’un budget de 2.5 millions d’euros de crédits d’engagements, qui sera mis à la disposition de la Commission européenne. Mon objectif est désormais de faire labelliser, au niveau européen, des infrastructures de sécurité civile et de gestion des risques, pour que la volonté politique pour lutter efficacement contre les catastrophes ait une implication concrète et visible pour les citoyens.

Si l’on souhaite qu’une flotte européenne de Canadairs soit un jour active, il faudra que l’Europe mette les moyens pour que des bases puissent accueillir ce renforcement capacitaire. Les 280 millions d’euros supplémentaires débloqués au niveau européen, jusqu’en 2020, devront aussi remplir cet objectif. Je continuerai donc à m’impliquer avec force pour que la Base de sécurité civile (BASC) de Nîmes-Garons, fleuron de la sécurité civile française, devienne une structure pilote au niveau européen.
J’ai officiellement invité le Président de la République, Emmanuel Macron, à venir constater, sur le terrain, les atouts de cette base de sécurité civile. J’ai aussi demandé au Ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, que les autorités françaises se saisissent de ce dossier et de l’opportunité présentée par ce Réseau européen, que j’ai porté jusqu’à présent, pour promouvoir l’outil que nous avons en France, sur le territoire nîmois.

Enfin, le Forum européen pour la protection civile, qui se déroulera en mars prochain à Bruxelles, pourrait être le temps fort du lancement officiel du Réseau européen de hubs pour la protection civile et la gestion des risques. Je veillerai personnellement à ce que les acteurs français de la sécurité civile, ainsi que les partenaires publics et privés qui s’impliquent pour la BASC de Nîmes-Garons puissent être présents pour défendre, devant les acteurs de l’Europe entière, la dimension européenne de notre infrastructure ».

> Lire le communiqué de presse sur le site internet de la délégation française du Groupe PPE