Décembre-Janvier 2018  
 
Il faut consolider l’Euro
 
-

Le Groupe PPE a salué, le 6 décembre, les propositions de la Commission européenne concernant la réalisation de l’Union économique et monétaire.

« L’architecture de notre monnaie est encore incomplète et il est absolument nécessaire de la faire évoluer. Nous ne pouvons pas rester plus longtemps au milieu du gué, car si nous ne sommes pas prêts la prochaine crise sera dévastatrice ».

« Plutôt que de "réforme", je préfère cependant parler de consolidation. Nous avons déjà beaucoup avancé après la crise de 2008 et nous n’avons pas besoin de réinventer la roue à chaque nouvelle proposition. Nous avons déjà un cadre réglementaire pour la zone euro, qu’il faut renforcer » a expliqué Françoise Grossetête (LR, Sud-est).

La Vice-présidente du Groupe PPE est également favorable à la mise en place d’un système européen d’assurance-dépôts « lorsque les conditions seront réunies ».

« L’urgence à mes yeux doit être de compléter l’Union bancaire, avec une garantie des dépôts, et des règles claires en cas de défaut d’un État membre sur sa dette ».

« Les États membres ont maintenant les cartes en main. Il leur faudra faire preuve d’une grande volonté politique pour avancer. Mais qu’ils ne s’y trompent pas : si l’Europe ne sait pas rassurer les citoyens en matière économique, la sanction en
2019 sera inéluctable », a rappelé Françoise Grossetête.

« L’ambition des propositions faites par la Commission me paraît aller dans la bonne direction, et le Groupe PPE saura se montrer un partenaire constructif dans leur mise en place » a conclu la députée européenne.

> Lire le communiqué de presse sur le site internet de la délégation française du Groupe PPE