Décembre-Janvier 2018  
 
Déclin des abeilles : l’UE prépare un train de mesures
 
-

« La Commission européenne a lancé une consultation publique pour s’attaquer au déclin des pollinisateurs, c’est une excellente nouvelle ! C’est la première étape en vue de la proposition de mesures en faveur de la protection et l’amélioration de la santé des abeilles en Europe », s’est félicité Michel Dantin (LR, Sud-est), député européen et Président de la Semaine européenne des abeilles (EU BeeWeek) et du Groupe de travail Apiculture au Parlement européen, le 15 janvier.

La Commission européenne a lancé jeudi 11 janvier une consultation ouverte au public jusqu’au 5 avril, en vue d’une initiative européenne visant à s’attaquer à ce fléau.

« Je me réjouis que l’exécutif européen se saisisse enfin du sujet, car Il y a urgence à agir. Le nombre d’abeilles dans l’Union diminue drastiquement depuis plusieurs décennies et de nombreuses espèces de pollinisateurs sont menacées d’extinction.
Ils sont pourtant indispensables à la biodiversité et pollinisent 90% de nos cultures
agricoles », a rappelé l’eurodéputé Président de la BeeWeek.

« Ce bilan alarmant est le fruit de réflexions engagées depuis 2011 dans le cadre de la Semaine européenne des Abeilles. Les causes de mortalité sont multifactorielles et appellent à une approche collective. Autre enjeu prioritaire, la BeeWeek vient de mandater l’EFSA pour collecter et harmoniser les études scientifiques sur les abeilles, afin d’assurer un socle de connaissance commun », a complété Michel
Dantin.

La BeeWeek est un événement attendu qui rassemble chaque année l’ensemble des parties prenantes - scientifiques, ONG, autorités publiques, apiculteurs, agriculteurs, citoyens - pour débattre durant trois jours et proposer des mesures
visant à endiguer le phénomène de surmortalité des abeilles.

« La 7e édition de la BeeWeek se tiendra cette année du 18 au 20 juin et sera consacrée au thème : « Quelle mobilisation du monde agricole pour les abeilles ?
Nous comptons notamment sur la Commission pour venir contribuer à nos travaux »,
a conclu l’eurodéputé.

> Lire le communiqué de presse sur le site internet de la délégation française du Groupe PPE