Mars 2018  
 
Donald Trump doit rassembler et ne pas tordre le bras de ses alliés
 
-

Lors d’un débat au Parlement européen à Strasbourg, le mercredi 14 mars, sur la décision américaine d’imposer des droits de douane sur l’acier et l’aluminium, Franck Proust (LR, Sud-ouest), Président de la délégation française du Groupe PPE, a déclaré : « On peut monter sur nos grands chevaux, demander la guerre commerciale ou négocier. C’est dans tous les cas jouer un jeu stupide qui fait courir un grand risque à de nombreux secteurs, en premier lieu ceux de l’acier et l’aluminium qui sont déjà en crise depuis de nombreuses années. Après avoir fait la course à celui qui a le plus gros bouton nucléaire, Donald Trump joue à celui qui a le plus gros droit de douane »

Le député a dénoncé « le comportement irresponsable du Président américain, dont l’action est caractérisée par un manque cruel de bon sens. Le risque d’une guerre commerciale, néfaste pour les deux blocs, est réel. »

« Cette situation démontre l’urgence pour l’Europe de compter davantage sur elle-même, de s’affirmer et d’agir avec force dans une mondialisation parfois dérégulée et face à la concurrence déloyale » a-t-il ajouté

Le vendredi 23 mars, après l’annonce que Cecilia Malmström, Commissaire européenne chargée du Commerce, avait obtenu gain de cause et que l’Union européenne serait pour le moment exemptée des tarifs promulgués par l’administration Trump, Franck Proust a considéré avec satisfaction : « L’UE s’est faite respectée grâce à l’action de la Commissaire ». Il s’est aussi posé la question suivante : « Sans le poids de l’Union européenne dans son ensemble, la France aurait-elle pu obtenir les mêmes garanties ? Ce n’est pas évident ».

> Retrouvez la vidéo de son intervention