Avril 2018  
 
Le Groupe PPE se mobilise contre le cancer
 
-

« Face à un fléau qui touche malheureusement, de près ou de loin, l’ensemble de nos concitoyens, l’Union européenne peut faire plus et mieux. C’est pourquoi notre groupe publie aujourd’hui une liste de propositions concrètes pour faire en sorte que d’ici 20 ans, plus personne ne meurt du cancer en Europe » a déclaré la députée européenne Françoise Grossetête (LR, Sud-est), à la suite de la publication, le 25 avril, par le groupe du Parti Populaire Européen, d’une grande déclaration sur la lutte contre le cancer.

« A l’heure du big data en santé, qui promet tant de progrès médicaux, travailler de manière isolée n’est plus une option. L’UE doit faire davantage pour encourager et coordonner les efforts de recherche, informer les citoyens en matière de prévention, permettre un accès plus précoce au diagnostic et aux innovations médicales et mieux accompagner les patients, notamment dans le retour à l’emploi » a expliqué la députée.

Face au cancer, Françoise Grossetête estime que « l’Europe peut avoir une réelle valeur ajoutée car elle permettra d’unir nos forces en mutualisant les moyens et les connaissances, dans un domaine où la recherche est longue et complexe. C’est particulièrement le cas pour les cancers de l’enfant, qui sont souvent des cancers rares » a conclu la députée, qui fut rapporteur du règlement européen sur les médicaments pédiatriques et travaille depuis de nombreuses années sur les cancers touchant les enfants.

> Lire le communiqué de presse sur le site internet de la délégation française du Groupe PPE