Avril 2018  
 
Fonds régionaux européens : pour une Europe concrète et utile dans les territoires
 
-

Alors que la Commission européenne doit présenter, dans les prochaines semaines, ses propositions sur le budget et l’architecture des politiques européennes pour l’après 2020, le rapport de Marc Joulaud (LR, Ouest), incarnant la position du Parlement européen sur l’avenir de la politique de cohésion, a été adopté, le 17 avril, à une large majorité par les eurodéputés réunis en session plénière.

« Avec ce vote, le Parlement européen envoie un signal fort pour une politique ambitieuse au service de toutes les régions européennes, mais aussi pour une simplification profonde des fonds européens » a réagi Marc Joulaud à l’issue du vote.

Cette politique qui soutient de nombreux projets dans les territoires (du financement des PME à la formation professionnelle, en passant par le développement des infrastructures numériques) pourrait voir son budget fortement impacté en raison du Brexit et de l’émergence de nouvelles priorités au niveau européen.

« Lors de son intervention devant le Parlement européen, le Président Macron a beaucoup insisté sur les nouveaux défis européens que sont la défense ou encore la crise des réfugiés et n’a abordé la politique régionale que de façon détournée. Mais s’il est légitime que l’Union européenne s’adapte aux défis qui ont émergés ces dernières années, l’objectif de cohésion et de soutien aux territoires n’en est pas pour autant devenu obsolète du jour au lendemain. Au contraire, pour se rapprocher des citoyens, l’Europe doit plus que jamais investir dans des réalisations concrètes qui améliorent la vie quotidienne des citoyens » a indiqué le député européen.

Sur la base, notamment, d’une consultation menée auprès des bénéficiaires de fonds européens dans les Pays de la Loire, le rapport développe plusieurs mesures pour mieux adapter cette politique aux différentes réalités territoriales et pour simplifier l’accès aux fonds européens.

« Le rapport adopté aujourd’hui ne défend pas le statu quo mais développe des solutions concrètes pour une politique plus simple, plus efficace et plus en phase avec les défis de nos territoires qu’ils soient urbains, ruraux ou ultra marins. À nous de nous assurer qu’il soit bien suivi d’effets » a conclu Marc Joulaud.

> Lire le communiqué de presse sur le site internet de la délégation française du Groupe PPE