Mai 2018  
 
Prochain Cadre financier pluriannuel de l’UE : rien n’est joué
 
-

Le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et son Commissaire en charge du Budget, Günter Oettinger, ont présenté le 2 mai devant le Parlement européen les orientations de la Commission pour le prochain Cadre financier pluriannuel de l’UE entre 2021 et 2027.

Pour Franck Proust (LR, Sud-ouest), Président de la délégation française du Groupe PPE, « les priorités données à ce budget prévisionnel, notamment en matière de sécurité et de défense, de lutte contre le terrorisme et de protection de nos frontières en luttant contre l’immigration illégale, montrent que l’exécutif européen a compris le message que nous envoyons avec force depuis plusieurs mois. L’Union européenne doit protéger et agir sur des priorités politiques ! »

« La jeunesse, la recherche et l’innovation doivent être au cœur du projet européen. La proposition de la Commission prévoit un doublement des fonds pour le programme Erasmus + ainsi qu’un renforcement du programme pour la recherche et l’innovation » s’est réjoui Franck Proust.

Le Député européen a cependant nuancé : « l’Europe qui protège, c’est aussi celle qui assure de la stabilité pour ses acteurs économiques. Malgré le jonglage budgétaire nécessaire lié au Brexit, les diminutions prévues pour les politiques fondamentales que sont la Politique Agricole Commune (PAC) et la Politique de cohésion sont purement et simplement intolérables ! »

« On nous parle de modernisation pour compenser la baisse, mais nous ne baisserons pas la garde en défendant avec force les intérêts de nos agriculteurs et la nécessité de fonds européens suffisants dans nos Régions pour le développement de projets au service du dynamisme des territoires » a précisé Franck Proust.

Le député européen a ajouté : « le calendrier et le rôle des autres institutions de l’Union me laissent perplexe. D’abord, les aspects budgétaires seront légitimement une thématique importante de campagne en amont des élections de 2019. Aussi, nous surveillerons les discussions au Conseil entre États membres, alors que l’Autriche en prendra la présidence en juillet prochain et que le pays avait insisté sur le refus d’augmenter sa contribution nationale au budget communautaire ».

Pour conclure, Franck Proust a insisté : « alors que l’on en demande toujours plus « à l’Europe », le budget doit être un levier pour concrétiser la volonté politique. J’attends que l’on passe enfin des paroles aux actes ! Rien n’est donc joué, et le Parlement européen sera vigilant pour assumer sa raison d’être : représenter et défendre les intérêts et les aspirations des citoyens ».

> Lire le communiqué de presse sur le site internet de la délégation française du Groupe PPE

> Lire le communiqué de presse de Michel Dantin et Angélique Delahaye sur le budget de la PAC

> Lire le communiqué de presse de Marc Joulaud sur la baisse des fonds de cohésion

> Lire le communiqué de presse de Renaud Muselier sur le budget pour les régions françaises