Juillet-Août-Septembre 2018  
 
L’Union européenne doit accompagner la reconstruction de l’Irak
 
-

« L’Accord de partenariat et de coopération entre l’Union européenne et l’Irak est un instrument clé qui contribuera à la reconstruction, stabilisation et réconciliation des populations en Irak. Aujourd’hui, nous envoyons un message fort en faveur d’un partenariat renforcé et d’une coopération plus intense au bénéfice de tous les Irakiens », a déclaré Tokia Saïfi (Agir, Nord-Ouest), rapporteur, à la suite de l’adoption de deux textes relatifs à l’Accord de partenariat et de coopération entre l’UE et l’Irak le 4 juillet.

« À la suite de la Conférence au Koweït en février et des élections dans le pays le 12 mai dernier, l’Union européenne et les États membres doivent désormais être à la hauteur des enjeux et tenir leurs engagements. L’Irak est à la croisée des chemins et l’Union européenne doit jouer un rôle de premier plan pour soutenir le pays, notamment les zones récemment libérées et les personnes déplacées à l’intérieur du pays ».

« L’urgence est la réconciliation de la société irakienne meurtrie par des années de conflits et par les exactions commises par Daech. Garantir le pluralisme et la diversité de la société doivent être notre priorité. Approfondir le dialogue politique avec l’Irak nous permettra également de mieux lutter contre la corruption, réformer le secteur de la sécurité et ne pas laisser les crimes de Daech impunis », a conclu Tokia Saïfi.

> Lire le communiqué de presse sur le site internet de la délégation française du Groupe PPE