Octobre 2018  
 
Réforme du Système d’Information Schengen : agir efficacement contre le terrorisme
 
-

La réforme du Système d’Information Schengen (SIS) adoptée le 24 octobre est un succès pour la droite et une avancée concrète pour la protection des Européens.

Le renforcement de cette base de données européenne permettra à nos services de renseignements, ainsi qu’aux polices aux frontières, d’agir efficacement contre le terrorisme et de détecter les migrants en situation irrégulière.

À présent, toute interdiction d’entrée sur le territoire décidée par un État membre sera obligatoirement enregistrée dans ce système SIS. Ainsi, les ressortissants de pays tiers ne pourront plus bénéficier des failles de nos systèmes, en entrant sur le territoire européen via d’autres États membres.

Rachida Dati (LR, Île-de-France) et Brice Hortefeux (LR, Auvergne-Centre-Limousin) ont souligné la pertinence de la création de cette nouvelle alerte, qui concernera aussi les décisions de retour prises à l’encontre d’un ressortissant de pays tiers en situation irrégulière. « Seulement 36% des migrants en situation irrégulière sont effectivement renvoyés dans leur pays. C’est un taux de retour très faible en Europe et il est nécessaire d’alerter et d’informer tous les États membres de toutes ces décisions pour empêcher que les clandestins disparaissent dans la nature ».

« De même, la possibilité d’enregistrer les empreintes prélevées sur les lieux d’attaques contribuera à détecter les personnes recherchées inconnues ou aux multiples identités, c’est une avancée extraordinaire dans la traque des terroristes se trouvant sur le territoire européen. »

> Lire le communiqué de presse sur le site internet de la délégation française du Groupe PPE