Novembre 2018  
 
L’agence CEDEFOP permettra aux Européens de mieux s’intégrer sur le marché de l’emploi
 
-

Le 20 novembre, la commission de l’Emploi du Parlement européen a approuvé l’accord de trilogue négocié par Anne Sander (LR, Est) sur le CEDEFOP (Agence européenne pour la formation professionnelle).

« Aujourd’hui, en commission de l’emploi, a été adopté, à une très large majorité (45+/3-/2abstentions), l’accord que j’ai dégagé avec le Conseil sur le nouveau règlement de l’agence pour la formation professionnelle, CEDEFOP.

Ce vote donne le “feu vert” pour mettre en place, sans plus attendre, ces nouvelles règles de fonctionnement au sein de l’agence. Elles lui offriront le cadre et les outils nécessaires à la poursuite et à l’approfondissement du travail important qu’elle réalise pour développer et faire connaître la formation professionnelle, en Europe.

Depuis sa création en 1975 faisant d’elle la plus ancienne agence de l’Union européenne, le CEDEFOP apporte son aide et son expertise aux décideurs européens, en leur fournissant non seulement des études et des analyses mais aussi des donnés sur la formation professionnelle en Europe.

Je crois en ce sens qu’elle peut jouer un rôle déterminant dans le développement d’une véritable politique européenne de la formation professionnelle. Lui offrir de nouvelles règles de fonctionnement, allégées, plus efficaces et adaptées aux nouveaux défis, était donc pour moi une étape essentielle pour permettre à l’agence de “passer à la vitesse supérieure”.

Parmi les avancées pour lesquelles je me suis battue dans les négociations et qui sont aujourd’hui dans le nouveau règlement, je tiens à souligner le renforcement du rôle donné au Parlement européen, au sein de l’agence. Il pourra dorénavant être représenté par un expert au sein du Conseil d’Administration de l’agence, mais aussi organiser un échange de vues avec le candidat retenu pour le poste de directeur.

Cette place plus grande laissée au Parlement était pour primordiale afin de donner plus de visibilité à nos concitoyens sur les travaux de l’agence

Nous sommes aussi parvenus à renforcer l’équilibre entre les hommes et les femmes parmi le personnel de l’agence.

Nous avons aussi clarifié et renforcé le rôle du directeur. Parce qu’il est celui qui évolue quotidiennement au sein de l’agence, il me paraissait essentiel qu’il soit aussi celui en charge des infrastructures et des ressources humaines de l’agence. C’est la clef de l’efficacité de l’agence !

Aujourd’hui, l’objectif doit être de mettre en place, sans plus attendre, ce nouveau règlement au sein de l’agence, afin de lui offrir les moyens de ses ambitions. J’appelle pour cela la Commission européenne et l’ensemble des acteurs présents au sein du Conseil d’Administration à en prendre connaissance et à travailler tous ensemble à sa “mise en musique”. »