Décembre 2018 - Janvier 2019  
 
La démocratie européenne restera unie, debout et digne
 
-

Le 12 décembre, Franck Proust (LR, Sud-ouest) est intervenu, en session plénière du Parlement européen, en tant que président de la délégation française du Groupe PPE, pour rendre hommage aux victimes de l’attentat terroriste qui s’est déroulé à Strasbourg le 11 décembre.

« Monsieur le Président, chers collègues, permettez-moi, au nom de la délégation française du PPE mais aussi, plus généralement, au nom de l’ensemble des collègues parlementaires ici présents, d’adresser mes plus sincères condoléances aux victimes et aux familles de victimes de l’attaque terroriste qui s’est déroulée hier à Strasbourg.

Comme l’ensemble de mes collègues, j’étais à Strasbourg hier. J’ai pu ressentir ce climat de tension exceptionnelle. J’ai pu imaginer le stress des familles sans nouvelles de leurs proches, la souffrance des proches des victimes. Malgré la répétition de ces actes terroristes ignobles, on ne s’y habituera jamais et d’ailleurs, on ne doit pas s’y habituer.

C’est le cœur lourd et attristé que je leur transmets tous mes vœux de soutien, bien modestes, j’en conviens, vu l’ampleur de la peine qui doit les habiter. Je tiens également à rendre un hommage appuyé aux forces de l’ordre, aux militaires, aux services de secours qui ont su répondre présent hier, alors même que l’on sait qu’ils sont déjà mis à rude épreuve depuis plusieurs semaines en France. Ils sont l’honneur de notre pays.

Notre présence aujourd’hui dans l’hémicycle souligne également que la démocratie continue, que la France et l’Europe restent debout. Ce n’est pas que Strasbourg qui a été attaquée hier, c’est la France et, bien plus encore, l’Europe dans son ensemble qui a été visée. C’est un modèle de civilisation qui a été pris pour cible, une certaine notion de la liberté que ces barbares tentent de museler.

Que ceux qui veulent nous mettre à genoux entendent notre message : la démocratie européenne dans son ensemble reste unie, debout et digne. Le terrorisme ne passera pas. »