Décembre 2018 - Janvier 2019  
 
Renforcer la défense européenne pour répondre aux nouveaux enjeux
 
-

« Je me félicite de l’adoption d’un fonds européen de défense. Les évènements d’hier nous rappellent tristement que l’Europe doit se doter des moyens de protéger nos concitoyens face aux nouveaux enjeux de sécurité » a déclaré Françoise Grossetête (LR, Sud-est), porte-parole du Groupe PPE, suite à l’adoption, le 13 décembre, du Fonds européen de défense pour 2021-2027 aujourd’hui au Parlement européen.

« Il est impératif d’améliorer la coopération européenne en matière de défense afin d’éviter les doublons, de développer des programmes phares pour l’industrie et de garantir notre autonomie stratégique. Les États membres doivent prendre maintenant leurs responsabilités afin de préserver une véritable approche communautaire lors des négociations » a ajouté la députée européenne.

« En se prononçant contre ou en s’abstenant sur la création d’un fonds dédié à la défense européenne, certains groupes politiques prônent le statu quo, c’est une attitude irresponsable au moment où de nouvelles menaces émergent, notamment liées aux cyber attaques », a expliqué Françoise Grossetête.

Les 13 milliards d’euros du Fonds de défense européen pour la période 2021-2027 seront alloués aux projets rassemblant trois entreprises différentes issues de trois
États membres.

Les PME et les ETI seront favorisées grâce à des taux de financement plus élevés pour les projets qui leur réserveront une place particulière. Enfin, 5% du budget minimum devront être réservées aux technologies de rupture.

> Lire le communiqué de presse sur le site internet de la délégation française du Groupe PPE