Décembre 2018 - Janvier 2019  
 
Adhésion de la Bulgarie et la Roumanie à Schengen : le Parlement européen étale ses contradictions
 
-

A la grande majorité de ses membres, le Parlement européen a demandé, le 11 décembre, aux États membres de valider l’adhésion immédiate et complète de la Roumanie et de la Bulgarie à l’espace Schengen.

Le député européen Brice Hortefeux (LR, Auvergne-Centre-Limousin) regrette ce signal contradictoire envoyé aux autorités roumaines. « Au mois de novembre, cette assemblée exprime ses préoccupations quant à la corruption et à la détérioration de l’état de droit en Roumanie, au mois de décembre, elle lui ouvre les frontières. Où est la cohérence de notre action ? », regrette l’ancien Ministre de l’Intérieur qui a voté contre le rapport.

« Le Parlement européen passe son temps à réclamer la conditionnalité des aides et de la conclusion des accords internationaux au respect des droits de l’homme et des droits fondamentaux. Or, lorsqu’il s’agit d’un gouvernement social-démocrate, la dimension éthique n’a plus lieu d’être », déplore Brice Hortefeux.

Les députés européens ont en effet estimé que les conditions techniques étaient remplies par les autorités bulgares et roumaines. De ce fait, le maintien des contrôles aux frontières intérieures terrestres, maritimes et aériennes ne se justifiaient plus.

> Lire le communiqué de presse sur le site internet de la délégation française du Groupe PPE