Février 2019  
 
M. Conte, de quoi vous mêlez-vous ?
 
-

Le 12 février, Renaud Muselier (LR, Sud-est) est intervenu pendant le débat sur le futur de l’Europe qui s’est tenu en session plénière du Parlement européen à Strasbourg, en présence du Président du Conseil italien Giuseppe Conte.

« Monsieur le Président, je m’adresse à vous en tant qu’ancien secrétaire d’état aux affaires étrangères de la France, député européen et président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Ma région partage des centaines de millions d’euros européens dans la coopération avec mes voisins italiens. En réalité, nous partageons tout : nos frontières, le littoral, les montagnes, notre histoire, la Méditerranée et même l’accent. J’ai de l’amour pour votre pays, j’aime les Italiens.

Mais aujourd’hui, le rappel légitime de notre ambassadeur est la conséquence directe de votre ingérence. Pour la première fois depuis la guerre, vous venez de tendre les relations entre nos deux pays. Il s’agit d’une faute diplomatique majeure, qui montre que votre discours, soi-disant pro-européen, est faux. Par ailleurs, vouloir faire de la politique en France est parfaitement inadapté à vos convictions, vous qui ne cessez de prôner la souveraineté italienne.

Alors, de quoi vous mêlez-vous chez nous ? Je n’ai qu’une question : qui a payé ce déplacement en France ? Si c’est le contribuable italien, vous venez d’éliminer vos candidats français, car c’est un délit en France de se servir d’une personne morale lors d’une campagne électorale. Et l’Italie est une personne morale. Vos alliés peuvent vous remercier : avec un ami comme vous, plus besoin d’ennemis.

En fait, votre comportement est inélégant, immoral, indécent, inefficace, irresponsable et illégal. Je ne félicite pas l’héritier de la Renaissance que vous devriez incarner. »