Avril 2014  
 
Vers une recherche clinique européenne plus compétitive et plus transparente
 
-

Le 2 avril, les députés européens ont adopté en séance plénière, à une large majorité, le règlement relatif aux essais cliniques qui remplace la précédente Directive de 2001. Délais d’approbation interminables, augmentation des coûts de réalisation, diminution des demandes d’autorisation, délocalisations sont autant de conséquences de l’actuelle législation européenne auxquelles le nouveau texte va mettre un terme.

Philippe Juvin (UMP, Ile de France), rapporteur pour le Groupe PPE sur ce dossier, s’est félicité de l’adoption de ce Règlement : "Avec ce texte, nous allons enfin avoir les outils pour enrayer la perte de vitesse dramatique que connaissait la recherche clinique en Europe. J’ai consacré une bonne partie de ma mandature à essayer de sortir la recherche de l’impasse dans laquelle elle se trouve. Je ne peux donc que me réjouir de ce pas en avant supplémentaire".

"Grâce à cette harmonisation des règles, les chercheurs auront une procédure d’autorisation claire et centralisée, avec l’assurance d’obtenir une réponse dans des délais courts. Les essais cliniques multinationaux ne seront plus une gageure à organiser. De nouveaux types d’essais cliniques, oubliés par la Directive de 2001, pourront désormais être menés dans un cadre défini à l’échelle européenne" a souligné l’eurodéputé.

"Les patients mais également les autres citoyens pourront consulter une base européenne de données pour obtenir des informations concernant les essais cliniques autorisés dans l’Union européenne. Cette base de données présentera les résumés des résultats compréhensibles par le grand public, mais également les résultats négatifs qui n’étaient que très rarement publiés" a expliqué Philippe Juvin.

"Avec ce Règlement, nous nous dirigeons enfin vers une recherche clinique européenne plus compétitive et plus transparente" a conclu Philippe Juvin.

> Lire l’intégralité du communiqué

> Lire le rapport